THEATRE

LE GLADIATOR DU GIUSSANI

L'affichage à l'usu corsu...
Sacrée M6 ! Elle nous annonçait l'année dernière à la même époque une émission spéciale de deux heures sur la Corse. Le reportage qui m'avait fait hurler était consacré au malheureux Prince Emmanuel de Savoie en exil sur l'île de Cavallo, condamné à vivre dans un étonnant " cabanon " de trente pièces aux murs qui semblaient avoir été découpés à même la roche. J'avais été très ému de voir ce malheureux observer la Sardaigne aux jumelles et essuyer une larme en expliquant qu'il ne pouvait plus y mettre les pieds depuis belle lurette.

Le reportage s'éternisait, me plongeant dans l'ennui lorsque l'excitation des époux " de Savoie " monta d'un cran à l'approche d'un voilier que je ne pourrai jamais louer pour faire moi aussi le tour de Corse à la voile. Devinez qui se trouvait à l'intérieur de l'embarcation : La maréchaussée italienne ? Un commando du FLNC ? Le percepteur de Bonifacio ? C'était tout simplement l'acteur Daniel Auteuil de passage dans la région venu présenter aux exilés sa nouvelle fiancée top-model ! Quelle émotion ! Quel
suspense ! Quelle audace télévisuelle ! Plus de trente

minutes inintéressantes sur des gens inintéressants... Daniel Auteuil est certainement un bon acteur et une personne qui a des choses à dire, mais là, on aurait pu s'en passer et ramener la durée de l'émission à une heure trente ( et même à une heure si l'on avait coupé un autre sujet d'importance, à savoir la drague des touristes continentaux dans les boîtes à côté du camping... ) .

Le plus grave dans toute cette histoire et dans ce long préambule, c'est qu'au moment où les exilés, l'acteur et la top-model se rencontraient, un autre acteur moins célèbre se démenait pour pas un rond à l'autre bout de la Corse, créant un évènement culturel digne du péplum à l'américaine " Gladiator "qui donne son nom au titre de cet article. Je m'étais dit que c'était injuste pour lui et que M6 aurait été mieux inspirée de lui consacrer 30 minutes à la place des autres pinguoins. Mais bon, les aventures de Robin Renucci et son théâtre ne devaient pas coller avec l'audimat et la vision de la Corse que l'on sert et ressert au public.

Et pourtant, jugez de la machinerie mise en branle:

- Quatre villages du Giussani- Olmi Capella, Pioggiola, Vallica et Mausoleo- réquisitionnés pour l'hébergement des participants au festival et un ancien collège qui sert de lieu de rencontre ou de répétition.

- Le travail de tout ce monde en libre accès aux résidents ou aux visiteurs. Imaginez la même chose à Avignon...

- Des Indiens, des Mexicains, des Finlandais, des Italiens, des Français dont un tiers de Corses qui participent en tant qu'invités ou satagiaires payants.

- Vingt-quatre spectacles répétés, montés et présentés au public en un mois. Dans le lot, du Molière, du Shakespeare, du Claudel, du Brecht, du Marivaux ou du Millar. Sans oublier Jean-Paul Poletti avec l'éphémère roi de Corse, Théodore de Neuhoff ou Antoine Ciosi et son goût de figuier sauvage.

- Une tonne de brocciu ( difficile à trouver en plein été ), 200 barils de vin de Calvi, 10 quintaux de charcuterie locale, 10 000 sachets de canistrelli oliose di Pietralba, 500 tubes de crème solaire écran total ( peu utilisés pour cause de météo médiocre ) !

- Six jours de spectacle continu - 24 spectacles - pour 50 francs la soirée ou 100 francs l'intégrale.
Qui dit mieux ? C'est tout de même bien plus intéressant que les aventures du prince de Savoie à Cavallo ou les malheurs de Pierre et Paul à l'Amnésia ...

ET DEPUIS ?
M6 n'a toujours pas réalisé un sujet sur notre gladiateur, ni sur son travail. Les autres chaînes nationales, non plus d'ailleurs. Heureusement, notre spécialiste de la Corse du journal Libération s'y colle chaque année. Pour le reste, c'est vers notre presse locale qu'il faut se tourner.
Vos commentaires ici >

La collèque de têtes de Maure


On les voit partout, on aimerait savoir à qui elles appartiennent...
LE SAVIEZ - VOUS ?
Robin Renucci tourna autrefois dans un film à petit budget tourné en Corse, avec des acteurs corses et entièrement parlé en langue corse. " SANTU NICOLI " était son titre. L'accent de Renucci y était tout à fait honorable et le film, on aimerait bien le revoir ...
TOUT L'ESSENTIEL DE A TECHJA !
- Accueil - Sommaire - les blagues à Jo - L'histoire de la Corse - L'ethnologie amusante de la Corse
- Ricordu - Lamentable - Le best of - La plus grande tête - Les maths corses (2-1=3)
- Les Corses - Ils nous aiment - La sieste - La macagna - La paillote franchisée
- Les parrains du web - L'enquête corse - Vus ou lus sur le web - Il paraîtrait que... - La bière corse
- Parlez-vous le corsofrançais ? - L'alcool, non, l'eau oui ! - Nos vingt vins corses - Le gladiator du Giussani - Plus besoin de gravir la montagne...
- Soyez prudent... - Notre discothèque - Citations - Etes-vous prêt ? - J'ai même vu un film corse !
- Vos erreurs 404 - Canti corsi - Ils dessinent - Les polars corses  - La Corse dans le Monde
- Memes corses - Facciacce - E duie surelle - Le saviez-vous ?
Vous êtes sur le site en ce moment. Connaissez-vous le metteur en scène de Santu Nicoli ?