INTERNET

LES PARRAINS DU WEB CORSE
Où l'on peut faire des titres aussi nuls que dans le magazine Capital ( Voir: Ils nous aiment ), parodier les méchants textes des Rinaldi, Alexandre et Allegre...
Au début était la bergerie familiale...
Ils étaient cinq enfants vivant aux cinq coins de la Corse ( Inutile de préciser qu'en Corse, même les coins ne font pas comme tous les coins...). L'un à Barcaggio, le second à Solenzara, le troisième à Bonifacio, le quatrième à Sartene et le dernier à Monticello. Ils avaient en commun d'être des fils de bergers, vivant nu-pieds et dormant parmi les chèvres ou les brebis, se nourrissant de fromages habités, de chataîgnes cueillies à même l'arbre et bien sûr de lait ingurgité directement dans les bidons.
Puis ce fut le temps de l'école communale...
Arrivés à l'âge de six ans, ne parlant que la langue corse, ils pénétrèrent dans leurs écoles primaires respectives et leurs instituteurs respectifs eurent beaucoup de mal à leur inculquer les bases de la langue française, la baguette dans une main, l'oreille des enfants de bergers dans l'autre.
Très vite, des progrès inouis comme la tenue des cartes de belote, le décompte des atouts déjà sortis ou le comptage des points se manifestèrent chez chacun d'eux. Plus étrange, ils se manifestèrent à l'âge du CE2 quel que soit l'âge de nos cinq écoliers. Côté cahiers, hélas, ils passaient leur temps à y dessiner ou écrire d'étranges signes ( @, <html>, PHP.3, CGI, #FFCC99, <tr>, java, <?>).
Intrigués, les maîtres d'école décidèrent d'abord de rajouter quelques coups de pieds aux derrières et autres coups de baguettes pour que les bambins se décident enfin à parler, lire et écrire le français.
Des études impeccables...
Ce qui eut des effets bénéfiques puisqu'ils firent des études brillantes ( peut-être Jérôme que... ) et devinrent champions de Corse et de France de belote contrée. Ensuite, le courant de l'histoire s'accéléra. Jérôme fut envoyé à Aix faire sa maîtrise d'AES puis un DESS d'IAE à Corte ( c'était plus pratique pour aller taper le carton au Central bar ). Pascal fut diplômé de l'Ecole Boulle, Sébatien de l'ESTP, Philippe devint ingénieur informatique, Federi se forma tout seul au langage PHP et MYSQL.
Des rencontres prédestinées...

Nos braves parrains ne se rencontrèrent pas de suite. Pour Jérôme et Philippe, ce sera lors de l'élection de Mister Apollon à La Madrague et ils déposèrent le nom de domaine corsicamail.com. Un soir, devant le cinéma L'EMPEREUR à Ajaccio, l'idée germa de faire un site consacré au cinéma en Corse et ce fut la naissance de cinecorse.com . Un an après, les deux lascars firent la connaissance de Sébastien lors d'une soirée "baignoire érotique"à L'APOCALYPSE. Jamais en reste, malgré la froideur de l'eau de la baignoire, tous trois lancèrent le pari de mettre en ligne le YAHOO corse. geckoo.com était né, suivi de regiecorse.com . La semaine suivante. De son côté, Federi créa bastia-web.com tout seul comme un grand. Jérôme, Philippe, Sébastien ( grands timides malgré les apparences ) se dépéchèrent d'installer un système de chat sur geckoo afin de contacter Federi qui , intrigué par cette histoire de baignoire, ne tarda pas à les rejoindre pour plancher sur netzine.fr qui finalement se transformera en webzinemaker.com.

Et aujourd'hui...
Nos jeunes golden boys se sont achetés des costumes Hugo Boss à la place des peaux de bêtes, roulent en limousine et mangent de la langouste tous les jours. Geckoo affiche 6000 visiteurs uniques par mois, Corsicamail 2000. Regie corse a hélas disparu faute de commandes et malgré un lourd budget en porte-clefs ou briquets distribués aux chefs d'entreprise insulaires, sans compter les tournées anisées. Le pauvre Cinecorse a été un peu abandonné en raison de la naissance du petit webzinemaker qui est en train de se forger une notoriété dans sa catégorie ( 150 000 pages mensuelles ). Toutes les revues informatiques ou presque en ont parlé positivement.
N'ayant rien à voir avec la Corse ( sauf pour fermer le clapet aux personnes nommées en introduction à l'article ), ce site permet à ceux qui ont quelque chose à dire ou une passion à partager de mettre en ligne leur webzine sans rien connaître aux langages html ou php, sans posséder un éditeur de sites web. Il suffit de choisir une présentation ( sept en tout ), d'avoir quelques images, d'écrire quelques articles et le tour est joué. Votre webzine est automatiquement inscrit dans l'annuaire, vous disposez d'un chat, d'un forum, d'une liste de diffusion, d'un sondage et de statistiques. Que demander de plus ? Le café et l'eau de vie !
Depuis un an à peu près, il est possible d'utiliser le même service mais payant. C'est Webzinemaker Pro . La personnalisation de votre site sera plus poussée, vous pourrez alors disposer d'une adresse en .com et peu de visiteurs réaliseront qu'il s'agit d'un site prêt à l'emploi.
Avant - Après
Federi
Développeur

Jerome
Marketing online
Pascal
Designer

Philippe
Ingénieur Système

Sebastien
Chef de projet
Convaincus ? Alors, cliquez au-dessus...

Vos commentaires ici >
Devançons les plaisantins !
- Tu as vu ce site qui s'appelle Webzinemaker ? C'est génial ! Ils font tout pour toi sans que tu te fatigues...
- Et pourquoi crois-tu que ce sont des Corses qui l'ont conçu ?
La collèque de têtes de maure
un site allemand sur la corse avec traduction en français.
paradisu
TOUT L'ESSENTIEL DE A TECHJA !
- Accueil - Sommaire - les blagues à Jo - L'histoire de la Corse - L'ethnologie amusante de la Corse
- Ricordu - Lamentable - Le best of - La plus grande tête - Les maths corses (2-1=3)
- Les Corses - Ils nous aiment - La sieste - La macagna - La paillote franchisée
- Les parrains du web - L'enquête corse - Vus ou lus sur le web - Il paraîtrait que... - La bière corse
- Parlez-vous le corsofrançais ? - L'alcool, non, l'eau oui ! - Nos vingt vins corses - Le gladiator du Giussani - Plus besoin de gravir la montagne...
- Soyez prudent... - Notre discothèque - Citations - Etes-vous prêt ? - J'ai même vu un film corse !
- Vos erreurs 404 - Canti corsi - Ils dessinent - Les polars corses  - La Corse dans le Monde
- Memes corses - Facciacce - E duie surelle
Vous êtes sur le site en ce moment. Pas mal pour des bergers, non ?