MUSIQUE

LE STUDIO RICORDU
25 ANS AU SERVICE DE LA CHANSON CORSE

Agé à peine de six ans, le petit Leonardi Antoine s’amuse déjà à filmer avec sa caméra 8mm des vaches ou des chèvres divaguant sur les terrains communaux. Si la projection des rushes le satisfait du côté des images, il ressent une légère frustration sonore. Qu’importe ! Le cousin américain qui lui avait offert la caméra lors d’un retour au village lui ramènera bien un magnétophone si Antoine le lui demande gentiment. Il pourra ainsi proposer à ses invités des projections parfaites. Filmer l’âne qui braie, le bruit des beignets au brocciu qui cuisent dans l’huile, les vieux qui pratiquent le « chjame è rispondi », les salves d’honneur à l’occasion des fêtes…

Vous aurez compris que cette histoire est inventée de toutes pièces pour être estampillée label « A TECHJA ! », mais vous me concèderez, je l’espère, qu’elle aurait très bien pu commencer ainsi. Son vrai début se situe plutôt en l’an 1974, un jour qu’un ami de Leonardi lui fait écouter fièrement le 45 tours vinyle qu’il est allé enregistrer à Paris. Effrayé par la qualité désastreuse du son, Leonardi ne veut pas décevoir son ami. Il parvient à répondre que c‘est un très joli disque, mais que le prochain, ce serait mieux qu’on l’enregistre en Corse parce que Paris, c’est loin, ça fait des frais, et puis le voyage est long et fatiguant… C’est ainsi que peu de temps après, sort le premier disque de François Orsoni – l’ami de Leonardi - produit et enregistré par le studio RICORDU. En 1975, sort le premier disque de CANTA U POPULU CORSU, le groupe corse par excellence, celui qui a redonné au chant corse ses lettres de noblesse en rappelant à beaucoup de compatriotes qu’il y avait une vie avant Tino Rossi.

En 1981, le studio s’installe sur les hauteurs d’Ajaccio, à Bastelicaccia avec vue imprenable sur la mer et le golfe. La cantine est bonne, les chambres sont confortables et le personnel aimable. Dès lors, il n’y a pas de secrets. Quatre-vingts artistes corses se sont succédés dans ces lieux pour y enregistrer pas moins de 2 500 titres. Il a été vendu en 25 ans plus d’un million de disques, soit 100 000 albums par an. Antoine Leonardi a distribué ses disques partout sur le continent, mais aussi en Suisse, au Canada et même au Japon.

Pour fêter ce quart de siècle, RICORDU a sorti une compilation dont vous voyez la pochette en bas de cette page ( qualité médiocre de la photo pour un chargement plus rapide… ). On n’aime guère les compils en général, mais nous avons craqué pour celle-là. Sur deux disques, et pour un peu plus de 100 F, on aura un bon aperçu de la production musicale corse, surtout si l’on a pris la Micheline en route ou si l‘on est persuadé que les polyphonies sont nées avec les jeux olympiques d‘hiver à Albertville. A vous d’acheter ensuite l’album de l’artiste ou du groupe qui vous aura accroché. Sont-ils tous disponibles sur CD à l’heure actuelle ? Ca, c’est une autre histoire.

En tout cas, vous conviendrez après une écoute attentive de la compilation que chaque artiste a sa personnalité et sa façon, reconnaissables dès la première note, que la musique corse n’est pas figée et qu’elle a couvert bien des styles différents, que nous avons un vivier de voix si belles et impressionnantes que l’on se demande parfois ce que rajoutent les mères dans les biberons de ces futurs chanteurs. Pour ma part, je me demande souvent pourquoi, Corse à 100%, je suis incapable de chanter juste une seule phrase.

Si les deux CD ne vous suffisent pas et que le Père Noël n’est pas encore passé chez vous, sachez que RICORDU devrait avoir sorti un coffret « anthologie » avec CD, CD ROM, tirage numéroté et cotillons. Vous aurez peut-être plus de renseignements sur le futur site de Ricordu ( ricordu.com ) .

Et la vidéo dans tout ça ? C’est l’autre activité de Ricordu avec un département vidéo-broadcast créé en 1978 et dont on parle moins, sauf entre professionnels. Des documentaires sur la N.A.S.A., sur Airbus ou sur Air-France y ont été réalisés et le département intéresse beaucoup de télévisions européennes. Pour finir, Ricordu propose aussi une banque de données d’images sur la Corse, soit environ 4 600 séquences insulaires.
Félicitations, M. Leonardi .


RICORDU - 25 ° ANNIVERSAIRE - CDR153
Productions RICORDU
Sornagone 20129 Bastelicaccia
Tél : 04 95 20 06 39

La collèque de têtes de Maure

Festi Balagna
TOUT L'ESSENTIEL DE A TECHJA !
- Accueil - Sommaire - les blagues à Jo - L'histoire de la Corse - L'ethnologie amusante de la Corse
- Ricordu - Lamentable - Le best of - La plus grande tête - Les maths corses (2-1=3)
- Les Corses - Ils nous aiment - La sieste - La macagna - La paillote franchisée
- Les parrains du web - L'enquête corse - Vus ou lus sur le web - Il paraîtrait que... - La bière corse
- Parlez-vous le corsofrançais ? - L'alcool, non, l'eau oui ! - Nos vingt vins corses - Le gladiator du Giussani - Plus besoin de gravir la montagne...
- Soyez prudent... - Notre discothèque - Citations - Etes-vous prêt ? - J'ai même vu un film corse !
- Vos erreurs 404 - Canti corsi - Ils dessinent - Les polars corses  - La Corse dans le Monde
- Memes corses - Facciacce - E duie surelle
Vous êtes sur le site en ce moment. Faites - vous un boeuf...